Editer votre profil

Gauvin, Lise

Professeure émérite

Contact :

  • Téléphone 514-343-6111 #29530 Pav. PAV.M.CARON-L.GROULX-3200 J.B. \ bur. C8038

Présentation

Lise Gauvin a étudié à l’Université Laval de Québec, où elle a obtenu une maîtrise en littérature québécoise, à l’Université de Vienne et à l’Université de Paris-Sorbonne, où elle a terminé un doctorat. Son enseignement et sa recherche portent aussi bien sur le corpus littéraire français (roman et théâtre du XXe siècle, éditions critiques du Théâtre et des Romans de Giraudoux dans la «Bibliothèque de la Pléiade») que québécois et francophone (conte, roman, théâtre).

Elle a fait paraître, en collaboration avec Gaston Miron, une anthologie intitulée Écrivains contemporains du Québec (Paris, Seghers, 1989; Montréal, Typo, 1998). Ses principaux centres d’intérêt sont l’histoire des formes (numéros d’Études françaises : «Conte parlé, conte écrit», «Théâtre des commencements», «Littérature et médias», articles sur le conte dans Littérature, numéro de Cinémas, «Les scénarios fictifs»), les rapports entre la littérature et l’idéologie (Parti pris littéraire, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 1975; articles sur les revues, collaboration à Possibles) et, plus particulièrement, entre la langue et la littérature au Québec et dans les littératures francophones (recherche en cours subventionnée par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada). Plusieurs articles ont paru sur ce sujet dans Langue française, Yale French Studies, la Revue de l’Institut de sociologie de l’ULB, ainsi que deux numéros de revue : «L’Amérique entre les langues», Études françaises et «L’écrivain et ses langues», Littérature (Paris). Elle a aussi fait paraître, en collaboration avec Jean-Marie Klinkenberg, à Liège, deux recueils collectifs : Trajectoires, Littérature et institutions au Québec et en Belgique francophone et Écrivain cherche lecteur («L’écrivain francophone et ses publics»). Elle coanime un Groupe de recherche interuniversitaire sur les interactions entre langues et littératures (GRILL, perspectives théoriques et critiques) et a publié l’Écrivain francophone à la croisée des langues (Paris, Karthala, 1997, prix France-Québec) ainsi que le Roman et ses langues. Du multilinguisme comme stratégie textuelle (dir., Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 1999), Langagement. L’écrivain et la langue au Québec (Montréal, Boréal, 2000) et Écrire, pour qui ? L’écrivain francophone et ses publics (Paris, Karthala, 2007). En 2004, la Fabrique de la langue. De François Rabelais à Réjean Ducharme (Paris, Seuil, coll. «Points») reçoit une mention spéciale du jury du Grand prix de la critique (PEN français).

Comme écrivaine, Lise Gauvin a publié un essai-fiction, Lettres d’une autre ou Comment peut-on être québécois(e) ? (Montréal, L’Hexagone / Le Castor astral, 1984; coll. «Typo», 1987), des recueils de nouvelles, Fugitives (Montréal, Boréal, 1991, prix des Arcades de Bologne, 1992), Arrêts sur image (Québec, L’instant même, 2003), un essai, À une enfant d’un autre siècle (Montréal, Leméac, 1997) et des récits, Chez Riopelle. Visites d’ateliers (Montréal, L’Hexagone, 2002), Un automne à Paris (Montréal, Leméac, 2005), Quelques jours cet-été-là (Punctum, 2007). À titre de critique des «lettres francophones», elle collabore au journal le Devoir. Elle a dirigé le programme multidisciplinaire en Études québécoises de l’Université de Montréal de 1985 à 1998, la revue Études françaises de 1994 à 2000 et le Département d’études françaises de juin 1999 à mai 2003. Elle est membre de l’Académie des lettres du Québec, dont elle a été la présidente en 2008 et 2009, et de la Société royale du Canada.

Thèses et mémoires dirigés au département et disponibles dans Papyrus

Nouvelles