Passer au contenu

/ Département des littératures de langue française

Rechercher

Experts en : Culture numérique

MÉCHOULAN, Éric

Professeur titulaire

Après un Ph.D. de théorie littéraire au Département de littérature comparée de l’Université de Montréal où il tentait de joindre des considérations esthétiques à des problèmes d’épistémologie (comme la question de la référence fictionnelle) et dont il a tiré divers articles parus dans PoétiqueDiogèneLittératureRevue de synthèse, etc., Éric Méchoulan a soutenu à la Sorbonne nouvelle un doctorat ès lettres sur le corps et la culture dans la littérature française du XVIIe siècle (dont une version abrégée est parue aux Éditions Balzac en 1999 sous le titre Le corps imprimé. Essai sur le silence en littérature). Profitant de diverses bourses postdoctorales (CRSH, Université de Siegen), il a passé quelques années en Angleterre et en Allemagne avant d’obtenir un poste de chercheur au King’s College (Université de Cambridge) où il a travaillé sur l’histoire littéraire, sur le concept de style, sur la mémoire et la culture. Professeur au Département des littératures de langue française depuis 1995, il a dirigé, sur la littérature d’Ancien régime, plusieurs groupes de recherche : «La topique de la vengeance », «Les discours de la morale», les « politiques de l'amitié ».

Il s'intéresse aussi à l'environnement numérique avec deux équipes de recherche : « Modèle d'une lecture hypertextuelle d'une pensée politique de Pascal » et « archiver à l'âge du numérique ». Ses recherches actuelles portent sur l’histoire matérielle des idées et les études intermédiales en proposant une « herméneutique des supports ». Il travaille, dans un aller-retour entre philosophie et histoire, à mieux comprendre l’institution de l’esthétique depuis les XVIIe et XVIIIe siècles et, en particulier, de ce que nous nommons «littérature». Il a été également Directeur de programme au Collège international de philosophie (Paris) et il dirige actuellement le Centre interdisciplinaire sur les technologies émergentes. Il a publié récemment Pour une histoire esthétique de la littérature (PUF, 2004), Le livre avalé. De la littérature entre mémoire et culture (PUM, 2004), Le Crépuscule des intellectuels : de la tyrannie de la clarté au délire d'interprétation (Nota bene, 2005), La Culture de la mémoire, ou comment se débarrasser du passé ? (PUM, 2008), D'où nous viennent nos idées ? Métaphysique et intermédialité(VLB, 2010), La Crise (du discours) économique: émancipation et travail immatériel (Nota bene, 2011). Il a fondé et dirigé jusqu’en 2006 la revue Intermédialités. Il est co-éditeur depuis 1996 de la revue américaine Sub-Stance

Lire plus...

Profil complet

Melançon, Benoît

MELANÇON, Benoît

Professeur titulaire

Benoît Melançon est le correspondant canadien des revues Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie et Dix-huitième siècle. Il fait partie du Comité de rédaction de la Revue et du Conseil d’administration de l’Association interdisciplinaire de recherche sur l’épistolaire (Paris), ainsi que du Conseil éditorial de Essays in French Literature (University of Western Australia) et du Comité de rédaction de la revue électronique @nalyses (Université d’Ottawa). Il est également Associate Editor de Symposium. A Quarterly Journal in Modern Literatures. Depuis 1997, il est membre du Comité consultatif de l’édition de la correspondance de Mme de Graffigny (University of Toronto et Voltaire Foundation, Oxford), depuis 2000, du Comité d’honneur du Centre de recherche Histoire et littérature de l’Université d’Orléans et, depuis 2008, du Comité scientifique de la collection «Classiques Garnier» pour le XVIIIe siècle. Il a organisé ou coorganisé une douzaine de colloques, dont le XXVe Congrès de la Société canadienne d’étude du dix-huitième siècle. En 1999, il a été élu Vice-président de la Sociétéinternationale d’étude du dix-huitième siècle (1999-2003), puis, en 2000, président de la Sociétécanadienne d’étude du dix-huitième siècle (2000-2003).

Ses recherches actuelles portent sur la langue, sur le sport et la culture au Québec, sur les sociabilités intellectuelles et sur les marginalités littéraires à l’âge classique. Elles sont subventionnées, ou l’ont été, par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, par le Fonds pour la formation de chercheurs et l’aide à la recherche du gouvernement du Québec, par l’Université de Montréal, par le Centre de coopération interuniversitaire franco-québécoise, par le Programme d’aide à l’édition savante de la Fédération canadienne des sciences humaines et par l’Association internationale d’études québécoises. Depuis quelques années, il est également très actif dans le domaine de la littératique, soit les relations entre littérature et informatique. Il a publié des textes sur ce sujet, notamment le livre Sevigne@Internet. Remarques sur le courrier électronique et la lettre (1996; 2011 pour la réédition numérique augmentée), qui lui a valu nombre de comptes rendus et d’entrevues à l’étranger. Depuis 1992, il distribue une bibliographie électronique du XVIIIe siècle : en novembre 2015, cette bibliographie en était à sa 280e livraison et elle comptait plus de 33 014 titres.

Lire plus...

Profil complet

Vitali-Rosati, Marcello

VITALI-ROSATI, Marcello

Professeur agrégé

Marcello Vitali-Rosati mène une réflexion philosophique sur les enjeux des technologies numériques : la notion d’identité virtuelle, le concept d’auteur à l’ère d’Internet, et les formes de production, publication et diffusion des contenus en ligne.

Champs d'expertise

  • Culture numérique
  • Littérature et philosophie
  • Digital Humanities
  • Nouvelles formes d'éditorialisation
Lire plus...

Profil complet