Passer au contenu

/ Département des littératures de langue française

Je donne

Rechercher

Experts en : Époque contemporaine

Drouin, Emilie

DROUIN, Emilie

Doctorante

Titre de la thèse : Les enfants de langage. L’énonciation individuelle comme moteur d’altérité de soi dans le roman québécois
Directrice : Martine-Emmanuelle Lapointe

Dans une perspective d’écart entre les enfants et le monde des adultes, je souhaite observer, dans un corpus de romans québécois réunissant enfance et énonciation singulière, le lien entre l’identité et la pratique langagière afin de montrer en quoi le langage est un moteur de l’identité autre de ces narrateurs et personnages. Pour ce faire, je m’intéresse d’une part à la notion d’altérité, et plus particulièrement celle réfléchie par Paul Ricoeur dans Soi-même comme un autre. S’inscrivant dans le prolongement de sa théorie sur l’identité narrative, cet ouvrage s’attache à la question du soi et à son positionnement entre les pôles de la mêmeté (idem) et de l’ipséité (ipse), cette dernière correspondant à un soi intimement aligné sur la notion d’altérité – bref, « soi-même en tant que … autre » (Ricoeur, 1990). D’autre part, mon attachement à la question de l’usage de la langue et donc de l’inscription du locuteur dans la langue, m’emmène de façon large du côté des idées développées par la linguistique de l’énonciation, plus particulièrement vers les travaux sur l’idiolecte et sur la notion – plus souple – d’énonciation idiolectale en tant que processus d’ipséification – c’est-à-dire que je m’intéresse à des personnages d’enfants qui sont davantage comment ils disent que ce qu’ils disent. Mis ensemble, ces deux volets me permettront de réfléchir à ces personnages et voix narratives d’enfants qui, d’une part, sont résolument autres, et qui, d’autre part, se déploient par le biais d’une énonciation spectaculairement mise en scène et dont on peut dire qu’elle est constitutive de l’identité de l’énonciateur.

Lire plus…

Profil complet

Flipot Meunier, Gabrielle

FLIPOT MEUNIER, Gabrielle

Doctorante

Titre provisoire de la thèse : Postures du devenir-femme : la figure de la jeune fille dans la littérature contemporaine des femmes (1975 à aujourd'hui)
Directrices : Andrea Oberhuber (UdeM) et Anne Tomiche (Sorbonne Université)

Mon projet s’intéresse aux figures d’adolescentes dans les récits écrits par des femmes de 1975 à aujourd’hui. Il s’agit d’interroger la mise en récit de la construction d’une identité féminine et de réfléchir aux postures adoptées par ces personnages de jeunes filles dans leur passage d’un âge à un autre alors qu’elles négocient avec un nouvel ensemble de normes et de modèles, tentant tantôt de s’y conformer, tantôt de s’y soustraire ou d’y résister. Dans ces récits d’apprentissage (ou de refus d’un apprentissage) au féminin, je m’intéresse particulièrement aux modalités d’écriture du corps en transformation (et sous surveillance) et de l’initiation à la sexualité, ainsi qu’à la question de l’amitié féminine, qui occupe une place centrale dans plusieurs œuvres du corpus à l’étude. Je me penche également sur les manifestations scripturaires de la honte et la colère, affects emblématiques de l’adolescence mais faisant également l’objet de nombreuses réflexions féministes contemporaines, en voyant comment l’adolescente pensée comme figure de l’inachèvement peut se montrer subversive lorsqu’elle s’écarte de la trajectoire prévue pour elle.

Lire plus…

Profil complet

GAUTHIER, Sarah

Doctorante

Titre de la thèse : L'esthétique du glitch dans la poésie québécoise contemporaine écrite par des fxmmes, 2014 à 2024 (recherche-création)
Directrice : Catherine Mavrikakis

Lire plus…

Profil complet

Lacasse, Olivier

LACASSE, Olivier

Doctorant

v

Titre de la thèse : Une littérature des milieux. Savoirs mésologiques des écritures contemporaines du réel
Direction de recherche : Lucie Bourassa (UdeM) et Alexandre Gefen (Université Sorbonne-Nouvelle - Paris III)

Cette thèse a pour objectif de développer une écocritique des milieux afin de montrer la capacité des écritures du réel à saisir la superposition ontologique qui constitue et détermine nos espaces matériels. Cette thèse portera sur l’étude des œuvres d’Éric Chauvier, de Franck Leibovici, de Christophe Hanna, de Sandra Lucbert et de Manuel Joseph. Un vaste corpus secondaire sera mobilisé : Nathalie Quintane, Emmanuelle Pireyre, Grégory Salle ou Gatien Élie pourraient éventuellement en faire partie.

Lire plus…

Profil complet

Lapointe, Martine-Emmanuelle

LAPOINTE, Martine-Emmanuelle

Professeure titulaire

Champs d'expertise

  • Littérature québécoise
  • Filiations intellectuelles
  • Réception critique
  • Histoire de la littérature
Lire plus…

Profil complet

Legeron, Karine

LEGERON, Karine

Doctorante

Titre de la thèse : Leurs maisons, suivi de En-quête de terrain : écrire à partir de la mémoire des lieux
Direction de recherche : Marie-Pascale Huglo (UdeM) et Dominique Viart (Université Paris-Nanterre - Paris X)

Ma thèse en recherche-création porte sur les liens entre littérature, mémoire et lieux, et vise à identifier certaines façons dont la littérature et l’écriture se nourrissent des traces mémorielles que les lieux recèlent ou véhiculent. Dans le cadre de mes recherches, j’entends par trace mémorielle toute trace du passé enregistrée, volontairement ou non, et susceptible de contribuer à la reconstitution d’un pan d’une histoire individuelle ou collective. Les souvenirs (personnels ou ceux des autres), les documents (archives, photographies), les objets, certaines marques géographiques (toponymie, géologie) ou corporelles (cicatrices) constituent donc quelques exemples de traces mémorielles.

Mon projet de recherche se situe dans le prolongement d’études récentes qui tissent des liens entre deux tendances fortes de la littérature actuelle, l’une qui la conduit à interroger la mémoire dans une tentative de mieux comprendre le passé, et l’autre qui l’incite à accorder une plus grande importance à la question spatiale. Dans une volonté d’approfondir ces réflexions, j’explorerai l’idée d’une mémoire des lieux à l’œuvre dans l’écriture et dans les textes, mémoire envisagée comme l’ensemble constitué par les souvenirs détenus à propos des lieux et par les traces mémorielles inscrites dans les lieux ou portées par eux, et que l’écriture ravive. L’hypothèse principale qui sous-tend ma recherche est que les lieux constituent un carrefour des mémoires, c’est-à-dire un point de rencontre au sein duquel plusieurs mémoires ou traces mémorielles entrent en interaction et s’enchevêtrent. Ainsi, les lieux sont porteurs d’une mémoire plurielle qui interagit avec la mémoire préalable de l’auteur pour nourrir l’écriture. L’objectif de ma thèse est d’étudier comment cette mémoire composite se construit et comment elle s’écrit.

Lire plus…

Profil complet

Matthey-Jonais, Eugénie

MATTHEY-JONAIS, Eugénie

Doctorante

Titre de la thèse : Responsabilités contemporaines de la lecture : enjeux éthiques et esthétiques de l’effacement de la voix narrative
Direction de recherche : Catherine Mavrikakis (UdeM) et Dominique Rabaté (Université Paris Cité)

Lire plus…

Profil complet

Millot, Pascale

MILLOT, Pascale

Doctorante

Titre de la thèse : Ma mère et Sontag suivi de Écrire avec: un abécédaire de l'accompagnement en littérature
Directrices : Catherine Mavrikakis (UdeM) et Maïté Snauwaert (Université de l'Alberta)

Ma thèse de doctorat en recherche-création porte sur les notions d’accompagnement et de soin en littérature. Le volet création consiste en une autothéorie à la fois intime et analytique sur la vie de ma mère et la vie et l’œuvre de Susan Sontag. Cette forme, entre l'essai et la fiction, me permet de réfléchir aux notions de maladie, de soin, de souffrance physique, de mémoire et de transmission filiale. Dans le volet étude (ou essai) j’étudie des récits qui rendent compte et performent dans l'œuvre une relation d’accompagnement (thérapeutique, amoureuse, post mortem, littéraire, etc.) entre un narrateur-auteur et un autre « personnage » (mère, fils, ami, amoureux, idole, etc.), notamment en regard du concept de voix. Mon cadre théorique emprunte aux éthiques du care qui privilégient le souci de l’autre au sein d’une « relation vivante à autrui » ancrée dans un contexte concret et un rapport d’interlocution. Cette approche s’attache à prendre en compte celles et ceux qui ne sont habituellement pas entendu.e.s. tout autant que la vulnérabilité d’autrui comprise non pas comme une donnée exceptionnelle, mais intrinsèque et commune à tous les êtres humains.

Lire plus…

Profil complet

Noël, Alex

NOËL, Alex

Professeur adjoint

Roman québécois du XXe siècle, reportage littéraire, poésie québécoises contemporaine, écritures du réel, études queer, théories du roman.

Lire plus…

Profil complet